La passe-miroir T3 : La mémoire de Babel • Christelle Dabos

« LA PASSE-MIROIR TOME 3 : LA MEMOIRE DE BABEL » CHRISTELLE DABOS, PUBLIE AUX EDITIONS GALLIMARD JEUNESSE

LPM T3.png

Cette chronique contiendra des spoilers sur les deux tomes précédents. Si vous ne les avez pas lus, n’hésitez plus : cette saga est sublime !

Lu en lecture commune avec l’adorable et douce Les Mots d’Arva (aka mon gros coup de coeur Bookstagram ♥)
Résumé

PM3_couverture.jpg« Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui, il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’information divulguées par Dieu. Sous une fausse identitié, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ? Dans un troisième livre vibrant, Christelle Dabos explore la merveilleuse cité de Babel. En son cœur, un secret insaisissable, qui est à la fois la clef du passé et celle d’un futur incertain. »

 

Mon avis

Bon, eh bien voilà. A vrai dire, je ne sais pas vraiment par où commencer. Ça fait quelques jours maintenant que j’ai terminé ce troisième tome, et je suis encore toute retournée par ma lecture. On ne va pas tourner autour du pot 36 ans, j’ai adoré. Un vrai coup de cœur. Digne de ses deux prédécesseurs. Une pépite, un diamant, un troisième tome incroyable, grâce aux principales intrigues, aux personnages et au style de l’auteure.

On retrouve donc Ophélie plus de deux ans après la fin du tome 2. Il faut un certain temps afin de se réhabituer aux pensées d’Ophélie et comprendre les sentiments qui la parcourent. C’était un réel plaisir de la retrouver, de savoir où elle en est, ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent.

Le début de ce troisième opus est lent, il faut dire ce qu’il en est. Mais ça n’a rien de péjoratif, au contraire. Si entre le tome 1 et le tome 2, on se retrouve au même endroit et au même moment, ce n’est absolument pas le cas ici. La situation a complètement changé, et il nous faut un temps d’adaptation.

Cette lenteur persiste quelques chapitres, lorsque Ophélie décide de partir sur l’arche de Babel, à la recherche de Thorn (#Bae #Fangirl).

Si dans les deux premiers tomes, on passe la plupart du temps au Pôle, ici on découvre cette nouvelle arche. Et je ne m’attendais tellement pas à ça ! C’est tellement différent de tout ce qu’on a déjà pu découvrir dans la saga. Le Pôle et Babel, c’est le jour et la nuit, donc autant vous dire qu’on est complètement dépaysé. C’est oufissime, Christelle Dabos n’est jamais à court d’idées, c’était déjà incroyable de découvrir le système d’arches, Anima et le Pôle, alors quand en plus de ça, elle rajoute une autre arche à l’équation et que c’est superbement détaillé, je n’ai qu’une chose à dire : bravo l’artiste !

Parlons un peu des personnages : j’aime toujours autant Ophélie, si ce n’est plus. Elle s’affirme, prend son courage à deux mains, et se bat pour ses convictions et ses désirs. Je suis rarement épatée par les personnages féminins principaux, parce que généralement, les héroïnes me tapent sur les nerfs. C’est différent pour Ophélie, puisque j’aime le fait qu’elle fasse des erreurs, qu’elle les assume, qu’elle ne soit pas parfaite : ça l’a rend tellement humaine. J’aime le caractère calme que lui a insufflé l’auteure. J’aime sa timidité, sa discrétion. En bref, Ophélie est un réel coup de cœur. JE-LA-LOVE. ♥

Thorn… il m’avait tellement gonflé durant les premiers chapitres du tome 1, mais j’avais fini par aimer son côté mystérieux et obscur, son austérité et sa froideur, puisque tout au fond de lui, je décelais de la douceur. Au fil des pages, des chapitres, j’ai fini par être complètement in love de lui. Il est, je pense, le personnage coup de cœur de toute ma vie (toujours dans l’abus, cherchez pas, je vis dans le Sud).

Pour être tout à fait honnête, je trouve que ce tome 3 manque de Thorn. J’aurais tellement aimé le voir plus, qu’il soit plus présent. Mais ses apparitions sont tellement OUF que bon, ça compense quand même très bien. (#ThornAddict)

La relation entre ces deux protagonistes me retourne complètement. Ils sont quand même partis d’un mariage arrangé, et on voit clairement durant le tome 2 que ce n’est plus uniquement un arrangement, mais que l’amour est bien présent entre eux. Pour ne pas spoiler le T3, je m’arrête ici concernant cette relation, mais sachez que bordel de merde, c’est la folie. Voilà-voilà. ♥

Concernant les personnages qui nous ont été introduits durant les tomes 1&2, on les voit très peu, et quel dommage. Archibald, Berenilde, la tante Roseline et Farouk (entre autres) m’ont vraiment manqué. Mais j’ai adoré la manière dont l’auteur nous montre ce qu’il se passe de leur côté, au Pôle. Les quelques chapitres qui leur sont dédiés sont formidables, et je regrette qu’il n’y en ait pas eu plus. Christelle Dabos nous présente également un nouveau personnage que j’ai adoré : Victoire, la fille de Berenilde et Farouk. SPOIL : j’ai tellement aimé découvrir ce qu’il se passe à travers le regard de cette enfant. Son pouvoir est hyper puissant et très mystérieux, et j’ai tellement peur pour elle avec ce qui lui arrive durant ce tome).

Ce troisième tome nous offre également de nouveaux personnages, pour certains attachants, pour d’autres complètement malades. J’en ai détesté quelques-uns, adoré d’autres, et l’auteure fait interagir tout ce beau monde avec une justesse incroyable. Je suis juste sur les fesses de tout le talent que possède Christelle Dabos.

Concernant l’intrigue, on atteint des sommets. Les deux premiers tomes sont incroyables, ce troisième est à couper le souffle. Certaines des questions que l’on se posait trouvent enfin des réponses, mais on finit par avoir d’autres interrogations, et c’est je pense la force de cette saga. L’intrigue est bien menée, la précision des détails est incroyable. En bref, c’est juste de la bombe atomique.

Comment parler de ce livre sans parler de la plume juste fantastique de Christelle Dabos ? Je ne sais pas comment c’est possible, c’était déjà quelque chose pour les 2 premiers opus, mais là… merde, quoi ! Sa plume est WAW, tellement classe, élégante, précise, belle.

Je ne trouve qu’un seul défaut à ce troisième tome : il est trop court ! J’ai déjà tellement hâte de lire la suite (et fin… mon cœur se brise quand j’y pense).

Lorsque j’ai eu la chance de voir Christelle Dabos en dédicace, elle m’a dit qu’elle espérait sincèrement que ce troisième tome me plairait, et je lui ai répondu que je n’avais aucun doute là-dessus. Eh beh j’avais vu juste, je ne l’ai pas juste aimé, je l’ai adoré ! Un coup de cœur puissance 1000.

En conclusion

W.A.W. J’ai pas d’autre mot, désolée. C’est de la bombe. C’est beau, c’est puissant. Un diamant, une pépite. Mais lisez-moi cette perfection, s’il vous plaît !

COUP DE CŒUR ♥♥♥

 

5 réflexions sur “La passe-miroir T3 : La mémoire de Babel • Christelle Dabos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s