Jessie • Stephen King

jessie.png
« JESSIE » STEPHEN KING, PUBLIÉ AUX ÉDITIONS ALBIN MICHEL
Résumé

« Par curiosité, par amusement, par amour peut-être, Jessie s’est longtemps prêtée aux bizarreries sexuelles de Gerald, son mari. Puis un jour, elle s’est rebellée. Débattue. Avec une violence qu’elle ne soupçonnait pas. Et à présent la voilà nue, enchaînée à un lit, dans une maison perdue, loin de tout. Un cadavre à ses pieds… Un mauvais rêve ? Non.
L’horreur ne fait que commencer. Et jamais le maître de l’épouvante ne nous a encore emmenés aussi loin dans la terrifiante exploration de nos phobies et de nos cauchemars… »

Mon avis

Suite à ma grosse déception pour « Marche ou crève », j’étais un peu réticente à commencer un nouveau King. Mais j’ai été agréablement surprise, et je me suis réconciliée avec l’auteur !
Alors oui, tous les arcs de l’histoire sont franchement dérangeants, et il faut s’habituer au style d’écriture de Stephen King, mais sinon ça a été une bonne lecture, qui me donne envie de lire d’autres œuvres de cet auteur. Pour résumer rapidement, on fait la rencontre de Jessie et de son mari Gérald, qui se trouvent dans leur villa de vacances près d’un lac dans le Maine aux USA. Gérald a des goûts sexuels chelous puisqu’il adore menotter sa femme au lit (avec de vraies menottes de flic sinon c’est pas drôle). Jessie se trouve donc tout simplement attachée par ses deux poignets à la tête de lit, mais elle refuse toute relation intime avec son mari, parce qu’elle en a un peu marre de ses lubies bizarres. Après une dispute, son mari tombe raide mort, et c’est là que les choses sérieuses commencent.
Donc on découvre cette femme, bientôt la quarantaine, à travers ses pensées et ses « voix » intérieures. C’est quelque chose qui m’a un peu dérangeait au début, Jessie se parle à elle même, mais je trouve que Stephen King est vraiment super fort parce que pour te pondre 400 pages avec pratiquement un seul personnage c’est du lourd.
On suit donc cette femme dans ce huit clos juste suffocant, à travers ses tentatives de libération, ses souvenirs d’enfance douloureux et sa folie sur le point d’éclater. On se demande à chaque page si Jessie ne devient pas totalement tarée (et à raison, passer des heures menottée, pratiquement nue et sans moyen de se libérer c’est pas drôle quand même), si ce qu’elle voit est vrai ou non… On finit par faire connaissance avec des personnages (ou des choses, c’est au choix), et du coup, on aurait préféré rester uniquement avec Jessie et ses voix.

En conclusion

Je suis contente d’avoir laissée une deuxième chance à Stephen King, c’est un style particulier, mais je commence à y prendre goût. Jessie est un roman dérangeant, bizarre et franchement dégueulasse sur les bords, mais l’histoire est prenante, le suspense est insoutenable et on veut juste savoir le fin mot de l’histoire.

BONNE LECTURE

Une réflexion sur “Jessie • Stephen King

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s